La Conférence des Préfets de l'Outaouais (CPO) - Concertation régionale

La Conférence des Préfets de l'Outaouais (CPO) - Concertation régionale

La Conférence des Préfets de l'Outaouais (CPO) - Concertation régionaleLa Conférence des Préfets de l'Outaouais (CPO) - Concertation régionaleLa Conférence des Préfets de l'Outaouais (CPO) - Concertation régionale

COVID-19 - La Conférence des Préfets de l’Outaouais souha

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

  

Chelsea, le 21 avril 2020 – Au cours des derniers jours, les membres de la Conférence des Préfets de l’Outaouais (CPO) ont pris position afin de demander au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec (MAMH), par l’entremise du Comité de sélection du Fonds régions et ruralités (FRR), l’autorisation d’utiliser 100 000 $ du fonds pour venir en aide financièrement à Moisson Outaouais ainsi qu’à Centraide Outaouais.

 

« Depuis le début de la crise, les demandes d’aide alimentaire en Outaouais ont augmenté de 200 % dans le milieu rural et de 40 à 70 % en milieu urbain. C’est donc à titre de présidente de la CPO, préfète de la MRC de La Vallée-de-la-Gatineau et membre du comité de sélection FARR que j’ai soutenu cette demande exceptionnelle. », a souligné Chantal Lamarche. 


La Conférence des Préfets de l’Outaouais est très consciente que l’aide gouvernementale annoncée jusqu’à présent dans le cadre de la crise ne suffit pas à pallier l’ensemble des besoins pour la communauté de l’Outaouais.

 

« La crise actuelle de la COVID-19 et la détérioration de la situation socioéconomique qu’elle entraîne dans plusieurs foyers en Outaouais ont des impacts significatifs sur la sécurité alimentaire en Outaouais », a déclaré Benoit Lauzon, préfet de la MRC de Papineau. 

Depuis le début de la crise sanitaire en Outaouais, la CPO s’implique afin de mieux coordonner les efforts des territoires et des acteurs.


« On sait que les besoins en soutien aux ressources d’aide alimentaire, aux ressources d’hébergement, en santé mentale et en soutien aux aînés sont évalués à plus de 480 000 $ pour le territoire de la Ville de Gatineau seulement », a poursuivi Maxime Pedneaud-Jobin, maire de la Ville de Gatineau. 


« Lorsque l’on prend conscience que la mise sur pied d’un fonds d’urgence COVID-19 par Centraide Outaouais pour soutenir l’ensemble des organismes communautaires de la région qui font également face à une hausse des demandes d’aide dans le cadre de la crise, je crois que la demande des préfets est importante dans ce contexte », a mentionné Caryl Green, préfète de la MRC des Collines-de-l’Outaouais. 


Rappelons que la demande des préfets et du maire de Gatineau au comité de sélection du FARR est de permettre l’utilisation d’une partie de ces fonds pour accorder une aide financière de 50 000 $ à Moisson Outaouais pour soutenir ses activités dans le contexte de la crise de la COVID-19 et d’accorder également une aide financière de 50 000 $ à Centraide Outaouais pour son fonds d’urgence COVID-19.


« Nous avons été informés que les annulations de collecte de fonds et de denrées alimentaires pour les mois de mars, avril et mai à Moisson Outaouais, occasionnent un manque à gagner de 150 000 $ pour cette période et nous tentons de trouver une solution à cette situation difficile. », a ajouté Jane Toller, préfète de la MRC de Pontiac. 


La Conférence des Préfets de l’Outaouais est d’avis que la demande d’utilisation des fonds FARR s’inscrit très bien dans la priorité no.2 de l’occupation et de la vitalité des territoires (OVT) qui se défini ainsi « Favoriser un développement fort et durable des communautés fondé sur la solidarité et sur un arrimage robuste des milieux ruraux et urbains » et qui prévoit entre autres d’appuyer les actions qui visent à «  favoriser le maintien et le développement des services de proximité ».

                                                                                     -30-

  

Source :


Martin Joanisse 

Coordonnateur 

Conférence des Préfets   de l’Outaouais (CPO)

COVID-19 Points de contrôle policier\ Police checkpoin

1er avril 2020 / April 1st 2020

  

Le gouvernement du Québec annonce des contrôles additionnels en Outaouais         

   

http://www.fil-information.gouv.qc.ca/Pages/Article.aspx?aiguillage=ajd&type=1&idArticle=2804017250


La Conférence des Préfets de l'Outaouais  (CPO) réagit                            

                  

                                               Conférence des Préfets de l'Outaouais (CPO)

                                                                                                          COMMUNIQUÉ DE PRESSE


La Conférence des Préfets de l’Outaouais salue la mise en place de points de contrôle policier 

Chelsea, le 1eravril 2020 – Au cours des derniers jours, la Conférence des Préfets de l’Outaouais (CPO) a partagé ses inquiétudes dans le contexte de la pandémie de la Covid-19 avec le ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mathieu Lacombe. 

Aujourd’hui, la CPO est heureuse de constater que la mobilisation des élus de l'Outaouais a porté ses fruits et que le message a été entendu par le premier ministre et les dirigeants de la Santé publique. 

« À titre de présidente de la CPO et préfète de la MRC de La Vallée-de-la-Gatineau, je suis fière du leadership des élus de l’Outaouais et de notre mobilisation commune dans ce dossier, qui a d’ailleurs été travaillé en étroite collaboration avec le bureau du ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mathieu Lacombe », a souligné Chantal Lamarche. 

Avec la mise en place de points de contrôle policier entre les différents secteurs de l’Outaouais, des Laurentides et de la province de l’Ontario, le gouvernement du Québec s’assure de diminuer la vitesse de propagation du virus dans les autres régions de l’Outaouais considérant le faible pourcentage de cas positifs dans les milieux ruraux. 

« Cette décision était devenue une étape nécessaire dans le contexte de notre réalité géographique. Chaque déplacement implique potentiellement des arrêts qui multiplient les risques de contagion. Ces mesures vont avoir pour effet d'octroyer aux forces de l'ordre une plus grande capacité d'intervention pour limiter les déplacements non essentiels », a déclaré Maxime Pedneaud-Jobin, maire de la Ville de Gatineau. 

« Je salue la décision du gouvernement du Québec de protéger la région de l’Outaouais en mettant en place des points de contrôle aux entrées de notre territoire, et entre les MRC. Toutefois, je demande que des points de contrôle additionnels soient mis en place entre la Ville de Gatineau et les municipalités de la MRC des Collines afin d'assurer une meilleure protection contre la propagation du Covid-19 et l’offre de services essentiels à nos résidents », a mentionné Caryl Green, préfète de la MRC des Collines-de-l’Outaouais. 

« Nous sommes dans une gestion de crise historique et notre travail est de protéger la santé de nos citoyens et de notre communauté la plus vulnérable. Je salue donc l’écoute du gouvernement dans notre demande de mettre en place tous les moyens possibles afin de limiter les déplacements inutiles sur nos territoires », a poursuivi Benoit Lauzon, préfet de la MRC de Papineau. 

Rappelons que le contrôle des entrées et des sorties évitera les déplacements vers certaines régions et territoires plus vulnérables et permettra de limiter les risques de propagation du virus. 

La Sûreté du Québec travaille en étroite collaboration avec le Service de police de la Ville de Gatineau et le Service de sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais afin de mettre en place des mesures communes pour limiter des déplacements qui seront contrôlés sur une basse aléatoire par les forces policières. 

« Il s’agit d’une étape importante pour assurer une meilleure protection du Pontiac contre les déplacements non essentiels. Nous sommes reconnaissants envers le premier ministre d’avoir pris cette décision. Nous apprécions aussi la collaboration au sein de la Conférence des Préfets de l’Outaouais (CPO) et le ministre, Mathieu Lacombe. Nous sommes maintenant dans une bien meilleure position pour combattre ce virus », a ajouté Jane Toller, préfète de la MRC de Pontiac. 

La Conférence des Préfets de l’Outaouais est consciente qu’il s’agit de mesures contraignantes, mais dans le contexte actuel, il faut protéger la population et suivre à la lettre les recommandations de la direction de la Santé publique. 

                                                                               -30-

  

Source :


Martin Joanisse 

Coordonnateur 

Conférence des Préfets   de l’Outaouais (CPO)

819 510-0663   poste 1

mjoanisse@prefetsoutaouais.ca


 

                                                                                                                      PRESS RELEASE 

The Conference of Prefects of the Outaouais Welcomes the Setting Up of Police Checkpoints

Chelsea, April 1, 2020 – Over the past few days, the Conference of Prefects of the Outaouais (CPO) has shared its concerns in the context of the Covid-19 pandemic with the Minister responsible for the Outaouais region, Mathieu Lacombe.

Today, the PCO is pleased to see that the mobilization of elected officials in the Outaouais region has been successful and that the message has been heard by the Premier of Quebec and the Public Health officials.

“As president of the CPO and Warden of the MRC of La Vallée-de-la-Gatineau, I am proud of the leadership shown by elected officials from the Outaouais and of our joint mobilization in this matter, which has been worked out in close collaboration with the office of the Minister responsible for the Outaouais region, Mathieu Lacombe”, said Chantal Lamarche.

With the establishment of police checkpoints between the various regions of the Outaouais, the Laurentians and the Province of Ontario, the Government of Quebec is ensuring we reduce the speed of the spread of the virus in other sectors of the Outaouais, considering the low percentage of positive cases in rural areas.

“This decision had become a necessary step considering the reality of our geography. Each trip potentially involves stops, which increase the risk of contagion. These measures will have the effect of granting the police greater capacity to intervene in order to limit non- essential travels,” said Maxime Pedneaud-Jobin, Mayor of the City of Gatineau.

"I welcome the decision of the Quebec government to protect the Outaouais region by putting in place checkpoints at the entries of our territory, as well as between the MRCs. However, I ask that additional checkpoints be put in place between the city of Gatineau and the municipalities of the MRC des Collines to increase the protection of our residents against the spreading of COVID-19 and to ensure the offering of essential services to them.”, said Caryl Green, Warden of the MRC des Collines-de-l'Outaouais.

“We are in the midst of managing a historic crisis and our job is to protect the health of our communities and of our most vulnerable citizens. I therefore welcome the government's attention to our request to put in place all possible means to limit unnecessary travel on our territories", continued Benoit Lauzon, Warden of the MRC de Papineau.

Please note that controlling entry and exit will prevent travel to certain more vulnerable regions and territories and will limit the risks of spreading the virus.

The Sûreté du Québec (Quebec Provincial Police) is working in close collaboration with the Gatineau Police Service and the Public Security Service of the MRC des Collines-de- l'Outaouais to put in place common measures to limit trips, which the Police will control on a random basis.

"This is a very important step to provide us with the best protection for the Pontiac and prevent nonessential traffic. We are grateful to the Premier to have supported our request making this decision about controlled access. We also appreciate the collaboration of the Conference of wardens in the Outaouais and Minister Mathieu Lacombe. We are now in a better position to combat this virus and eliminate it.”, added Jane Toller, Warden of the MRC Pontiac.

The Conférence des Préfets de l’Outaouais is aware that these are significant restrictive measures, but in the current context, the population must be protected, and the recommendations of the Public Health department must be strictly followed.

                                                                         -30-

Source: Martin Joanisse Coordinator

Conférence des Préfets de l’Outaouais (CPO) 

819 510-0663 ext. 1

mjoanisse@prefetsoutaouais.ca


image7

5,3 M$ pour soutenir l'industrie forestière

Le gouvernement du Québec annonce la mise en place d'une mesure de soutien exceptionnelle

 

Activités forestières dans les Laurentides et en Outaouais - Le gouvernement annonce une mesure exceptionnelle de 5,3 M$ pour soutenir l'industrie forestière

QUÉBEC, le 29 nov. 2019 /CNW Telbec/ - À la suite de la fermeture de l'usine Fortress Specialty Cellulose (Fortress) de Thurso, le gouvernement annonce la mise en place d'une mesure de soutien exceptionnelle visant à réduire les conséquences de cette fermeture sur les entreprises forestières des Laurentides et de l'Outaouais. Le soutien financier gouvernemental d'un maximum de 5,3 M$ permettra de compenser les frais additionnels engendrés par le déplacement des volumes de bois des entreprises de ces régions vers l'usine de Domtar située à Windsor, en Estrie.

Cette mesure vise donc à soutenir temporairement l'industrie forestière dans les Laurentides et en Outaouais d'ici la mise en place d'une solution durable. Pour ce faire, le gouvernement mettra notamment sur pied une cellule d'intervention spéciale. Cette cellule réunira les intervenants régionaux et gouvernementaux ainsi que des représentants de l'industrie afin de cibler des solutions permettant la poursuite des opérations forestières.


Citations :

« Dès l'annonce de la fermeture de Fortress, le gouvernement a entrepris des démarches pour trouver de nouveaux preneurs pour le bois feuillu à pâte généré par les entreprises forestières des Laurentides et de l'Outaouais. L'annonce d'aujourd'hui est le premier pas vers des solutions durables pour soutenir l'économie et l'industrie forestière de la région. »

M. Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec


« En tant que député de Papineau, je suis fier de faire partie d'un gouvernement d'action qui est à l'écoute des besoins des citoyens de l'Outaouais. Le 18 novembre dernier, j'ai participé avec des acteurs forestiers et des élus tant fédéraux, provinciaux et régionaux que municipaux à une rencontre de travail afin de trouver, ensemble, des solutions à la crise qui secoue actuellement l'industrie forestière dans notre région. Au cours des derniers jours, j'ai travaillé avec acharnement avec mes collègues à mettre en place des mesures afin de répondre aux préoccupations soulevées par le milieu. Je suis donc satisfait des mesures que nous livrons aujourd'hui, mais ce n'est pas terminé et nous continuons présentement le travail pour assurer la pérennité de ces entreprises. »

M. Mathieu Lacombe, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l'Outaouais

« Le soutien de l'industrie forestière locale et la préservation des emplois qui s'y rattachent figurent en tête de lice de nos préoccupations. Voilà pourquoi il faut agir rapidement et tout mettre en œuvre pour réunir les conditions permettant la poursuite des activités de chacune des entreprises. »

M. Robert Bussière, député de Gatineau


 

Liens connexes :

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère et en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :
https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs
https://twitter.com/MFFP_Quebec




Source :

Carl Charest

Directeur des communications
et attaché de presse

Cabinet du ministre des Forêts,
de la Faune et des Parcs et
ministre responsable

de la région de l'Abitibi-
Témiscamingue et de la région
du Nord-du-Québec

Tél. : 418 454-4817
carl.charest@mffp.gouv.qc.ca

image8

La CPO et les défis de l’industrie forestière

  

                            COMMUNIQUÉ

                                              Pour diffusion immédiate

  

La Conférence des Préfets de l’Outaouais prend parti dans les défis vécus par l’industrie forestière en Outaouais


Chelsea le 25 novembre 2019- Lors de sa réunion de ce matin qui s’est tenue à son siège social, la Conférence des Préfets de l’Outaouais (CPO) a pris position dans le dossier l’industrie forestière en Outaouais et les défis auxquels cette dernière fait face. À cet effet, les préfets ont unanimement adopté une résolution demandant au gouvernement du Québec d’agir dans les meilleurs délais considérant l’urgence pour la mise en place de mesures transitoires pour les entreprises forestières de l’Outaouais. Le régime forestier en vigueur ne permet pas à l’industrie forestière en Outaouais d’opérer de manière optimale et rentable.

Les cinq élus qui siègent à la CPO sont unanimes quant à l’importance de régler la situation qui prévaut actuellement :

Chantal Lamarche, présidente de la CPO et préfète de la MRC Vallée-de-la-Gatineau :

« Notre région est trop vulnérable pour encaisser quelques pertes d’emploi que ce soit. Il faut que la situation se règle rapidement. Les acteurs du milieu proposent des pistes de solution depuis des années, il est temps que des actions soient mises en œuvre rapidement, la planification est terminée et les objectifs sont connus »

Benoît Lauzon, préfet de la MRC Papineau et maire de Thurso :

« L’industrie traverse une période difficile et inquiétante. Notre gouvernement doit être conscient que la situation ne touche pas seulement la grande entreprise mais plusieurs travailleurs et entrepreneurs liés à l’industrie, laquelle est un vecteur économique très important pour Papineau. Je demande des mesures transitoires afin d’assurer la continuité de toutes les opérations et la création d’un comité de travail mandaté pour trouver des solutions efficaces. »

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau :

« L’industrie forestière occupe une place importante dans l’économie de l’Outaouais et j’appuie les démarches entreprises par mes collègues des MRC les plus touchées en demandant au gouvernement d’agir rapidement. »

Jane Toller, préfète de la MRC Pontiac : « Cette dernière crise est un sérieux revers pour le Pontiac. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre l’élan positif que nous avons acquis ces dernières années. L'avenir de notre région est en jeu. Nous avons besoin d'actions rapides et décisives. »

Caryl Green, mairesse de Chelsea et préfète de la MRC des collines de l’Outaouais : « Un déclin de l’industrie forestière aura des conséquences pour toute la région, incluant des reculs de l’activité économique, des pertes d’emplois, et un éloignement de notre histoire et patrimoine. Nous devons agir sans délai pour répondre à cette tendance inquiétante.»

On sait que l’industrie forestière en Outaouais est composée d’un réseau d’entreprises qui sont interdépendantes les unes des autres en fonction, notamment du rôle de chacune et du partage des coûts liés aux différentes interventions réalisées dans le cadre de la chaîne d’approvisionnement. La forêt mixte de l’Outaouais comporte son lot de particularités. Les enjeux d’harmonisation des approvisionnements en forêt publique sont également très grands et contribuent à la précarité des approvisionnements. 

Depuis l’annonce de la fermeture temporaire de l’usine Fortress de Thurso, le 7 octobre dernier, une autre entreprise, Lauzon planchers de bois exclusifs, a annoncé le 15 novembre, l’arrêt de ses activités de coupe forestière le 30 novembre, date qui approche à grand pas. 

Tout comme les acteurs de la région de l’Outaouais, la CPO est donc préoccupé par la situation actuelle et collaborera à toutes les démarches pour que la situation puisse se stabiliser. Dans l’immédiat, le ministre de la Forêt, de la Faune et des Parcs (MFFP), monsieur Pierre Dufour, et le ministre responsable de la région de l’Outaouais, monsieur Mathieu Lacombe, sont interpelés afin de mettre en place des mesures transitoires afin d’assurer la continuité des opérations forestières des entreprises de la région de l’Outaouais. 

- 30 -

Source :

Mme Chantal Lamarche

Présidente de la Conférence des Préfets de l’Outaouais (CPO)

819-441-8161

prefet@mrcvg.qc.ca

Dossier Outaouais - Enjeux particuliers de l’Outaouais

image9

Le Dossier Outaouais chemine

  

Aujourd'hui, le mercredi 30 octobre 2019, le ministre responsable de la région, Mathieu Lacombe, a fait adopter unanimement une motion à l’Assemblée nationale reconnaissant les enjeux particuliers de l’Outaouais en matière de santé, éducation et culture. 

Voici le texte de motion:.

«Que l’Assemblée nationale reconnaisse l’Outaouais comme une région administrative avec des particularités importantes;

Qu’elle souligne que ces particularités amènent des défis importants, compte tenu, notamment, de sa situation frontalière avec Ottawa;

Qu’elle reconnaisse que la région de l’Outaouais a accumulé un retard important ces dernières années quant au financement public en santé, en éducation et en culture;

Qu’elle rappelle que cette situation a eu son lot de conséquences sur le développement économique de la région et sur sa capacité à se doter d’institutions propres dans plusieurs champs de compétences du Québec;

Qu’enfin, elle souligne l’importance de soutenir la région de l’Outaouais en considérant notamment ces particularités importantes.»

Le "Dossier Outaouais" qui dénonce les retards et qui propose des solutions a été publiquement déposé en juin dernier par les préfets des MRC de l’Outaouais, avec la Ville de Gatineau, la Conférence des Préfets de l'Outaouais (CPO) et les partenaires. 

image10

La ministre Charest est en Outaouais

La ministre Isabelle Charest,  Ministre déléguée à l’Éducation et Ministre responsable de la Condition féminine est de passage en Outaouais et la CPO était présente à la rencontre portant sur le loisir et le sport dans la région de l’Outaouais.  Elle en a profité pour annoncer une entente bilatérale intégrée (EBI) Canada-Québec. Cette entente permet la mise sur pied d'un nouveau programme d'aide financière de 294 million $

Appel de projets 2019-2020 pour la région de l’Outaouais

Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) de la région de l’Outaouais

  

Appel de projets 2019-2020 pour la région 

de l’Outaouais  

Gatineau, le 15 juillet 2019. – Le comité régional de sélection de projets du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) de la région de l’Outaouais est heureux de lancer officiellement le premier appel de projets dans le cadre du FARR, pour l’année 2019-2020.

Cette année, la somme de 3 745 487 $ est octroyée par le gouvernement du Québec afin de concrétiser des projets qui répondent aux cinq nouvelles priorités de l’Outaouais. 

Les projets soumis devront notamment avoir des retombées sur le territoire d’au moins deux municipalités régionales de comté (MRC). 

Les organismes et les entreprises admissibles peuvent déposer une demande d’aide financière sur le site Web du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH),  du 3 au 13 septembre 2019. 

Deux rencontres d’informations auront lieu à la direction régionale de l’Outaouais les 24 juillet et 1er août 2019, de 9 h 30 à 12 h. Les promoteurs intéressés doivent confirmer la participation de leur représentant à l’une de ces séances, par courriel à dr.outaouais@mamh.gouv.qc.ca, au moins deux jours ouvrables à l’avance.

Pour toute question : contactez la direction régionale du MAMH au 819 772-3006 ou à l’adresse suivante : dr.outaouais@mamh.gouv.qc.ca.

Faits saillants :

Les cinq nouvelles priorités de l’Outaouais sont les suivantes :

1- Rattraper le retard historique de la région en santé et services sociaux, en éducation et en matière de développement économique. 

2- Favoriser un développement fort et durable des communautés fondé sur la solidarité et sur un arrimage robuste des milieux ruraux et urbains. 

3- Construire une identité régionale forte. 

4- Favoriser la résilience face aux changements climatiques en assurant un développement durable.

5- Développer l’économie et améliorer la position concurrentielle par rapport à la situation frontalière par l’innovation et la diversification.

Rappelons que le FARR, qui est administré par le MAMH, favorise la mobilisation et la concertation régionale en vue d’appuyer la réalisation de projets ayant des retombées dans l’ensemble de la région de l’Outaouais. Les initiatives qui seront présentées devront notamment répondre aux priorités régionales et contribuer à renforcer le développement des communautés, l’objectif étant d’appuyer la Stratégie gouvernementale pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires 2018-2022. 

Liens connexes :

Pour des informations générales sur le FARR : https://www.mamh.gouv.qc.ca/developpement-territorial/programmes/fonds-dappui-au-rayonnement-des-regions-farr/farr/

Pour soumettre une demande en ligne : https://www.mamh.gouv.qc.ca/developpement-territorial/programmes/fonds-dappui-au-rayonnement-des-regions-farr/faire-une-demande/

Pour la gestion du programme en Outaouais : https://www.mamh.gouv.qc.ca/developpement-territorial/programmes/fonds-dappui-au-rayonnement-des-regions-farr/gestion-regionale-du-programme/?no_cache=1


   

image11

Les nouvelles de la CPO